Sur chaque page, un cadre en couleur vive découpe l'espace en quatre. On retrouve sur les objets la couleur dominante (la photographe ne retravaille jamais la couleur après avoir pris les photos mais il lui est arrivé de peindre des objets avant de les prendre). Un "intrus" se glisse pourtant dans la page, il n'est pas dans la teinte des autres photos.

Les enfants s'approprient cet album de mile façon différentes. Ils désignent l'objet qui n'est pas à sa place, ou cherchent à retrouver dans les pages les éléments de la frise sur les pages de garde, font des liens d'une image à l'autre, miment la dégustation de ce qui se mange (la glace au chocolat en particulier à un grand succès). Un album qui aide à  regarder et qui fait parler. Très réussit.

diaspora*