carnavalanimal_inte_rieur.jpgIci les animaux se mélangent. La tête de l'ours sur le corps du renard, avec des pattes de coq. C'est un principe connu mais qui fait toujours la joie des bambins, il y a les plus petits qui tiennent à re-crééer l'animal de départ, et les un peu plus grands qui s'amusent au contraire à inventer des bêtes improbables. Le relief  les formes précises, le choix inédit des animaux, apportent une joie supplémentaire. Avec des bébés, la rencontre est magique, ils ouvrent de grands yeux étonnés, battent des bras en direction du livre. Et puis, il faut bien dire, ce qu'il y a de chouette avec les bébés, c'est qu'ils ne peuvent pas abimer le livre, tant qu'ils sont trop petits pour aller eux même le chercher sur son étagère. Dans ma pratique professionnelle, quoi qu'en dise la 4eme de couverture, je ne le destine pas spécialement aux plus de 3 ans. Outre la magie des images les très jeunes enfants sont aussi sensible à la musique du texte, avec quelques mots qui font particulièrement mouche, une fillette de deux ans à passé une heure à me faire répéter les mots "carapace" et "écrevisse" qu'elle trouvait particulièrement savoureux.