Brunette participe au jeu avec une certaine naïveté: elle crie "Je suis là" dès que la jument à finit de compter ou laisse dépasser ses oreilles. On comprend que, comme souvent les enfants, plus que de gagner la partie elle a surtout envie d'être retrouvée.

Petit à petit le jeu s'organise avec la participation aussi du chat et du chien (sans compter l'oiseau, témoin muet mais actif du jeu).
Les personnalités de chacun se dessinent: le chien joueur, le chat prétentieux, et la grise, qui fait figure d’aînée. cache-cache_may_angeli_int.jpg

Par le jeu, Brunette apprend à se séparer en douceur, à tel point que, trop bien cachée, elle finit par s'endormir dans la grange. Se laisser aller au sommeil est vraiment le signe qu'on se sent en sécurité, la petite ânesse a fait bien du chemin en une après midi de jeu.

Un très bel album assez contemplatif, qui nous plonge dans une ambiance douce et champêtre. Les gravures sur bois de May Angeli ont un charme fou, elles donnent du relief au paysage et aux personnages, elles sont chaleureuses et très plaisantes.

diaspora*