Il faudra donc qu'elle s'en débarrasse, mais seule, elle ne peut pas grand-chose contre lui. Avec la complicité de sa mère par contre, elle entrevoit une solution... Jusqu'au prochain démon sans doute.

Cet album joue sur la mince frontière entre réel et fantasme pour le jeune enfant. L'illustration accentue cette impression, en faisant figurer le loup dans l'image mais aussi par des détails moins évidents, comme le papier peint (qui n'est pas sans évoquer l'album "toc toc, qui est là" d'Antony Browne) qui reprend un dessin de loup dévorant une petite fille. Le trait est précis, les références à la culture enfantine riches, le personnage attachant. Une histoire qui montre que, bouc émissaire ou objet de peur, le loup symbolique est peut être nécessaire à l'enfant.