Bizarre.pdf

Rapidement, les voilà rassurées: Le vieux monsieur, bégayant et en apparence peu sûr de lui, leur offre du gâteau charentais, ce qui, vous en conviendrez aisément, prouve qu'il est très urbain.

Si les enfants ne réalisent généralement pas à la première lecture que le vieux monsieur est en fait un loup, les auteurs donnent quelques indices qui tendent à prouver que le jugement à l'emporte pièce des trois vieilles est bien peu pertinent. Dans la méfiance comme dans la confiance, elles se fient à des idées reçues qui causeront peut-être leur perte.

Le texte comme l'image instaurent une connivence avec le lecteur et on prend plaisir à avoir compris ce que les personnages ignorent.

C'est rare les albums qui ne proposent pas aux enfants un (ou des) héros aux quels ils peuvent s'identifier. Si les plus jeunes ont parfois du mal à comprendre ce mécanisme (ils restent alors persuadés que les vieilles dames ont raison et ferment le livre rassurés sur leur avenir) les plus matures profitent pleinement de cette distanciation et se régalent de comprendre ce qui n'est pas dit et de faire des hypothèses sur ce qui va se passer une fois le livre refermé.

Quand je lis à un enfant un album qui offre ainsi plusieurs niveaux de compréhension possible, j'évite de donner mon interprétation, je préfère laisser le petit lecteur penser et tirer des conclusions lui même. J'ai souvent constaté qu'au fil des lectures le point de vue du bambin évolue, en fonction de ce qu'il est capable de comprendre mais aussi de ce qu'il a envie de voir ce jour là.

Voilà donc un album qui s'adresse au lecteur en tant qu'être pensant, ce que je ne peux qu'approuver.

Ajoutons qu'il est plein d'humour, dans le texte comme dans les images. Et qu'il est très plaisant à lire à voix haute. Bref, c'est un coup de cœur.

diaspora*