A une ronde de personnage succède une sélection d'objets ronds, puis des jouets choisis pour leur couleur "rouge tomate" mais présentés en rond. Puisque la transition vers un classement par couleur est opéré, on passe au jaune puis au rose. Mais la photographe introduit alors une nouvelle notion "Rose désordre", qui s'oppose à "orange rangé". Pour souligner cette opposition, le texte passe de la page de gauche à celle de droite. 

Je pourrais continuer à explorer ainsi l'album page à page, chacune d'elles révèle une nouvelle trouvaille, une surprise. Je vous laisse découvrir l'album vous même.
Soulignons la page "Pif! Paf! Aïe!", qui montre  soldats de plomb, cow-boys et autres indiens, rappelant que les jeux d'enfants peuvent s'avérer belliqueux et celle, vers la fin de l'album, dans laquelle l'auteure interpelle le lecteur "Attendez! J'allais oublier le violet" ouvrant le dialogue à travers son œuvre avec le lecteur qu'elle ne rencontre pourtant jamais. Bricabrac-_interieur1.jpg

Chaque enfant à qui j'ai lu cet album a eu sa façon d'entrer dedans. Il y a celui qui s'est arrêté longuement sur les pages "embouteillage vertical" puis "embouteillage horizontal" pour comparer, se demandant si c'était la même photo montrée dans deux sens différents (ce n'est pas le cas, il a bien remarqué qu'il y a 3 motos sur la 2eme et seulement une sur l'autre!), celle qui est allée chercher dans les bacs de jouets ceux qui pouvaient s'associer aux photos, celui encore qui cherchait dans l'album le robot de la couverture (et qui, avant de le trouver, a cru identifier power-ranger dans une des figurines)

Un album qui s'imposera je l'espère comme un incontournable dans les crèches comme dans les écoles maternelles. Il a été lu et apprécié aussi chez Kik et Méli-melo de livres

diaspora*