Dans les illustrations de Munari l'enfant soulève les cache pour découvrir chaque personnage. Mobilier désuet, ambiance sereine. 

L'oiseau sous les feuilles, la sauterelle dans l'herbe, tous sont abandonnés au sommeil avec une grande tranquillité.

Seule la lune, par la fenêtre du grenier, veille. 

Peu de mot, beaucoup de blanc dans les pages et pourtant plein de surprises dans cet album.

Comme tous les titres de cette série, écrite en 1945, ce livre n'a pas pris une ride. On apprécie toujours autant la beauté et le côté ludique des illustrations.

Un plaisir de les (re)découvrir enfin accessibles facilement en France, édités au seuil.

Je regrette juste leur prix, excessif, même pour des livres d'artiste.