bloub_bloub_bloub_interieur.jpgCette fois le bambin est ravi de monter plus haut encore, mais le papa est moyennement rassuré quand la tortue le soulève hors de l'eau. De bloub bloub en bloub bloub, les animaux de plus en plus gros vont se succéder et l'empilement devenir de plus en plus périlleux. Le père a les yeux qui s'arrondissent alors que l'enfant est de plus en plus joyeux. Quand il est finalement plus haut que le soleil, la mouette vient naturellement se poser sur la pile... Mais c'est le moment où, patatra, comme une pile de cubes en bois tout s’effondre. 

Le lien avec les jeux d'empilement cher aux enfants est évident, tout comme le plaisir qu'ils ont à écouter cette histoire. Comme il est bon d'être grand ainsi. En sécurité dans les bras paternels, l'enfant se régale et il est prêt à recommencer derechef dès la chute. Comme d'ailleurs les enfants à qui on lit cet album et qui demandent immanquablement une relecture immédiatement. Et indéfiniment. Heureusement, on ne s'en lasse pas trop, le texte est précis, rythmé et agréable à lire, l'image pleine de petits amusements, en particulier le contraste entre la bouille ravie de l'enfant et celle du père.

Réédité en version cartonné, pour les petites mains maladroite, qui se prête bien à ce sens d'ouverture et permet de présenter le livre posé comme un château de carte sur une table.