Et c'est là que tout commence, par un grand chambardement. Du presque rien va naitre le grand tout, une fois encore. Une expansion qui va prendre forme. Un bébé, celui précisément auquel s'adresse l'album, va grandir dans le ventre de sa mère, puis venir au monde. Ça tombe bien, il ne manquait plus que lui, que la fête commence!

 

 

En faisant ce parrallèle, Claire Cantais met le lecteur dans un double mouvement. Il se sent d'abord tout petit, un minuscule point dans l'univers, un bref instant dans l'histoire. Puis il en est le point central, à l'échelle d'une famille l'enfant est le protagoniste.

Les images en papier découpé, rehaussé de traits de posca, sont d'une grande beauté. Elles sont très construites, dans le mouvement ou statiques, toujours extrêmement lisibles, maîtrisées.