chaud hiver littérature enfantine ohmura

L'alternance de pages blanches et bleues donne un rythme paisible à l'album, qui convient parfaitement aux phrases, courtes et douces, répétitives comme peuvent l'être les couplets d'une berceuse.

En fin d'album, un plan éloigné montre toutes les familles endormies, sous un manteau de neige blanche, surplombé d'un ciel bleu, réunissant sur une même page les deux couleurs dominantes du livre.

A la lecture de cet album, on s'apaise, on se laisse peut-être aller à bailler et on s'attendrit des bouillettes adorables des animaux endormis. Et bien sûr, on pense au remarquable A la sieste tout le monde, qui émane aussi d'un auteur japonais et qui est également édité à l'école des loisirs, lui aussi une ode au sommeil.

diaspora*