l__abecdire_interieur.jpgLe mot magie peut évoquer la neige qui tombe comme les premiers pas d'un enfant. Le jeune lecteur est alors invité à lire l'image, à faire des liens, d'une image à l'autre, de l'image au texte, du livre à la réalité. Il n'y a pas une histoire dans ce livre, il y en a mille. Elles se racontent dans l'intervalle entre le texte et l'image. Elles se racontent avec le vocabulaire dont dispose le jeune lecteur, et avec ses émotions, ses souvenirs, ses désirs.

Il y a de multiples façons de rentrer dans ce livre, on peut le feuilleter, le lire de A à Z, s'arrêter sur une page, longuement. A chacun son chemin de lecture, l'album n'impose rien, il y a toujours quelque chose à en retirer.

diaspora*