abcd_henri_galleron_les_grandes_personnes.jpg

Des éléments, objets ou animaux se retrouvent juxtaposés, à priori choisis pour leur initiale, sans lien apparent entre eux. Ils forment un tableau improbable mais construit avec soin. On se perd volontiers dans la contemplation de ces images, au style intemporel plus que désuet. Et, petit à petit, les différents éléments dialoguent entre eux, s'interpellent, se répondent. Est-ce ce chemin au fond qui se transforme à l'avant plan en une cascade? L'archer ne serait-il pas en train de viser l’alligator? La courbe gracieuse du cou du diplodocus se fait l'écho de celle du tronc du dattier et les jouets de bois semblent singer la très sérieuse joute des chevaliers.

On retrouve des thèmes communs à travers les pages: des animaux préhistoriques, des instruments de musiques, des jouets. Et de l'eau. Lac, mer ou rivière, l'eau est présente presque partout.

Dans ce foisonnement, chaque élément semble être posé à la place exacte qui est la sienne.

C'est pour le lecteur une échappée hors du temps, une ballade contemplative. Un plaisir que les adultes partagent avec les enfants, chacun à son rythme. abcd_interieur_litterature_enfantine.jpg

A part ça, je suis toujours sur facebook. Et un peu aussi sur twitter.

diaspora*