Littérature enfantine

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi, janvier 13 2017

Les enfants terribles de John Burningham

edouardo_le_terrible.jpgEn décembre, la revue Le furet a consacré son numéro aux enfants qui nous mettent au défit.
Avec ma collègue Céline Touchard, j'y signe un article sur les enfants terribles dans l’œuvre de John Burningham, que je vous propose de découvrir ici.

Dans la littérature enfantine, soumise à une tension entre prescription et fantaisie, sont très vite apparus de drôle de trublions, aussi déconcertants pour les parents que réjouissants pour leurs enfants…

Enfants difficiles ou, simplement, qui ne correspondent pas aux normes ?

Dans l’album jeunesse, où l‘image a une fonction capitale, les bêtises sont devenues un thème récurrent, voire un genre à part entier… Nous souhaitons mettre ici à l’honneur John Burningham, l’un des plus grands auteurs britanniques pour enfants.

Ses petits héros sont sans doute terribles pour leurs parents, les injonctions qu'ils subissent sans cesse en témoignent. Mais dans le conflit générationnel, l'auteur, ancien élève de Summerhill, se place résolument du côté des enfants et ses albums plaident pour leur émancipation. Et s’ils ne se montraient difficiles qu'en réaction à une éducation trop stricte ?

bain_Marcelle_litterature_enfantine.jpegEn 1977 et 1978, deux albums ont pour héroïne Marcelle, Ne te mouille pas les pieds Marcelle  et Veux tu sortir du bain Marcelle (Père castor Flammarion). Le recours récurent de cette enfant au jeu symbolique lui permet de résister face à une mère prosaïque et à l’injonction facile…

En 2006, paraît  Edouardo le terrible (Gallimard jeunesse)dans lequel le petit garçon subit le regard prescripteur des adultes au point d'y perdre sa personnalité.

À trente ans d'écart, ces trois albums sont liés par leur thématique et la manière dont ils dépeignent les relations adultes/enfants. Marcelle comme Édouardo semblent captifs des fortes attentes des adultes à leur égard. Marcelle ne doit son salut qu'à sa fuite dans l'imaginaire alors Édouardo ne sera finalement « réhabilité » que suite à une série de malentendus.

Il est intéressant de souligner qu'aucun des deux n'a la parole, ils sont réduits à l’état d’objets par les adultes.


Lire la suite...

jeudi, mars 3 2016

Interviewe dans "Toupie chansons"

toupie_chansons_n_25.jpgUn p'tit billet rapide aujourd'hui, juste pour partager ma joie avec vous.

J'ai récemment été interviewée pour le magazine Toupie chansons, suite à la parution du livre Lire en chantant des albums de comptines.

La comptine est elle littérature? Qu'apporte le support du livre à la comptine? Et qu'apporte le chant par rapport à d'autres livres?

Vous trouverez des éléments de réponses dans l'article.

Lire la suite...

mercredi, octobre 21 2015

Lire en chantant des albums de comptines

lire_en_chantant_des_albums_de_comptines.jpgLire en chantant des albums de comptines, Sylvie Rayna, Chloé Seguret, Céline Touchard, Erès.

Voilà, je m'étais promis d'en parler ici dès sa sortie et en réalité voilà plusieurs semaines déjà qu'il est disponible en librairie et je n'ai pas encore réussit à faire un billet sur ce livre là.

Bon, autant vous le dire tout de suite, je n'en ferais pas une critique: Je porte sur lui ce regard émerveillé de la jeune accouchée qui observe son nourrisson. C'est "mon" bébé.  Je l'aime. Je le trouve parfait. J'ai envie de l'embrasser. Et j'ai sué sang et eau pour qu'il voie le jour. Oui, bon, peut être pas à ce point là, mais j'ai beaucoup travaillé. Ça vaut.

C'est donc un livre qui émane de l'association L.I.R.E. à Paris (le Livre pour l'Insertion et le Refus de l'Exclusion), pour la quelle je travaille, et que j'ai contribué à coordonner avec Sylvie Rayna et Céline Touchard. Il y est question du travail auprès de jeunes enfants, avec des albums qui se chantent. Il croise le regard de praticiens, de chercheurs et de scientifiques sur ces livres et sur les pratiques multiples auxquelles ils donnent lieux.

Vous pouvez lire des extraits issus du livre ici ou encore .

Lire la suite...

samedi, janvier 15 2011

On ne lit pas tout seul!

On ne lit pas tout seul! Lectures et petite enfance sous la direction de S. Rayna et O.Baudelot Ères 25€

isbn:978-2-7492-1343-9

Exceptionnellement, je ne mettrais pas un commentaire personnel sur ce livre, parce que j'y ai participé, que mes collègues et moi-même avons beaucoup travaillé pour permettre sa sortie alors j'ai bien peur de ne pas être un bon juge.
Je précise juste que l'élaboration de cet ouvrage a été pour moi l'occasion de rencontrer des professionnels de la petite enfance ou de la culture, des chercheurs en science humaines et sociales dont le regard m'a beaucoup apporté pour ma pratique professionnelle. Qu'il fait suite à un colloque qui m'a beaucoup fait réfléchir (pendant mais aussi quand on l'a préparé) et que j'ai encore découvert à la sortie du livre de nouveaux articles que j'ai trouvé brillants.

J'y co-signe un chapitre avec ma collègue Laurence Charlot intitulé "Comités de lectures: vers une communauté de pratique". Il y est question du travail mené en partenariat depuis des années avec les bibliothécaires parisiens en direction des professionnels de la petite enfance de la capitale. De la façon dont nos pratiques à tous se construisent et se modifient grâce aux témoignages de chacun.

Pour le reste, je vous livre juste un extrait de la 4eme de couverture.

Lire la suite...