lundi, décembre 10 2018

Simon se promène

Simon se promène, Eva Susso, Benjamin Chaud, Cambourakis, 12€

Simon est haut comme trois pommes, il ne sait pas encore parler mais pas de problème, il sait s'exprimer.

Aujourd'hui, son petit index fermement tendu en avant est explicite: il veut se promener. C'est Aïsha qui va tirer sa charrette.

Accompagnés du chien et de la poule, ils se baladent dans la forêt qui fourmille de multiples animaux.

Mais les sangliers font un tout petit peu peur quand même, vite, tout le monde rentre à la maison!

Ca tombe bien, Maman, Papa, Binta et Milo sont disponibles pour les câlins.

Lire la suite...

samedi, décembre 1 2018

Mon actu de lectrice formatrice (ou pourquoi je n'ai pas le temps de publier sur ce blog)

Vous qui suivez ce blog avec assiduité, vous avez dû le remarquer, j'ai du mal à tenir la cadence en ce moment. Alors que j'ai maintenu un rythme de croisière de trois nouveaux livres chroniqués par semaine l'an dernier, j'arrive tout juste à en faire un en ce moment.

Pourtant, comme chaque année, la rentrée littéraire à été riche en jeunesse, trop même, les titres arrivent par dizaines, impossible de tout chroniquer, même en sélectionnant le meilleur. J'ai une étagère entière de livres qui attendent d'être analysés, j'espère rattraper mon retard début 2019.

Pourquoi pas avant? C'est simple, j'ai la tête sous l'eau!

Littéralement débordée par mes diverses activités professionnelles.

La principale c'est toujours d'être lectrice formatrice pour l'association L.I.R.E à Paris.

En plus des habituelles séances de lectures je fais pas mal de formations en ce moment, et d'interventions diverses. Hier, c'était dans le cadre de la journée lire avec les tout-petits et les autres aussi, organisée par l'agence quand les livres relient. Avec ma collègue Christelle Haussin, nous avons fait une brève intervention, aux côtés d'autres associations amies (la nôtre s'intitulait "De la chasse à l'ours à frère Jacques, vingt ans de lectures chantées")

Autre intervention à venir, toujours avec l'agence quand les livres relient, le 6 décembre prochain j'interviens à la bibliothèque de Poissy, dans le cadre d'une journée premières pages, j'y parlerais du travail de L.I.R.E à Paris à des professionnels de la petite enfance.

Dans mon activité salariée il y a aussi un projet qui m'a pris pas mal de temps la semaine dernière, j'ai été filmée lors de séances de lectures en PMI et en crèche, je vous en dirais plus dès que possible.

Lire la suite...

lundi, novembre 26 2018

trois farceurs

Trois farceurs, Fred Paronuzzi, François Soutif, Kaleidoscope, 13€

Assis en tailleurs trois squelettes devisent tranquillement. S'ennuient-ils? Il est vrai qu'il n'y a pas grand chose alentour, de la neige, quelques arbres et des animaux épars. Mais une idée leur vient. Effrayer Ours malicieux, ce fameux sioux qui, dit-on, n'a peur de rien.

Ils sont contents d'eux, les trois compères, flanquer la frousse au pauvre bougre est le divertissement qu'il leur faut! Pour parvenir à leurs fins, chacun à son idée.

Lire la suite...

vendredi, novembre 23 2018

Un jour parfait

Un jour parfait, Rémy Charlip, Memo, 15€

Un père, son fils, et une journée sans contrainte.

Ça commence par un soleil souriant, qui se lèvre sur la montagne pour un réveil en douceur. Et tout de suite une page jaune, pleine de lumière, et un regard complice entre l'enfant et le père.

Après le petit déjeuner commence la promenade. On quitte les tonalités jaunes pour celles qui évoquent la nature: le bleu du ciel, le vert de l'herbe et des arbres.

Chaque page a une couleur dominante, comme un tableau.

 

Lire la suite...

samedi, novembre 17 2018

S'il te plaît, dessine-moi une crèche

Auteur : Fanny Covelli

Editions : Philippe Duval

Prix : 13.50€

Pages : 139

« Vous dites : c’est fatiguant de fréquenter les enfants. Vous avez raison. Vous ajoutez : parce qu’il faut se mettre à leur niveau, se baisser, s’incliner, se courber, se faire petit. Là, vous avez tort. Ce n’est pas ce qui fatigue le plus. C’est plutôt le fait d’être obligé de s’élever jusqu’à la hauteur de leurs sentiments, de s’étirer, de s’allonger, de se hisser sur la pointe des pieds pour ne pas les blesser ». Janusz Korczak

Lire la suite...

vendredi, novembre 16 2018

Cru cuit

Cru Cuit, Matthieu Saintier, Le diplodocus, 9€90

Dans ce petit imagier cartonné, Matthieu Saintier explore les différents états des aliments.
Sur la double page on peut voir en vis-à-vis de la nourriture avant et après cuisson.

La châtaigne est d'abord présenté dans sa bogue, au sol, sur une photo qui sent bon les promenades automnales en forêt. Puis dans un cornet de journal, avec sa peau et épluchée.

C'est ensuite le fromage, sur l'étal du fromager, que l'on retrouve tout fondant sur une part de pizza.

La plupart des photos sont prises en plan très rapprochés, elles mettent en valeur les mains des enfants. Ce sont eux qui ramassent, cueillent, coupent puis qui goûtent, dégustent, savourent.

Lire la suite...

samedi, novembre 10 2018

Cyril et Pat

Cyril et Pat, Emily Gravett, kaléidoscope, 13€

Dans le parc qu'il fréquente, Cyril s'ennuie. Il aimerait avoir un ami.
Soudain, il aperçoit Pat dissimulé dans un buisson. Dans la seconde il s'avance vers le nouveau venu, sourire aux lèvres, bras en avant, il est tellement content de trouver un... écureuil, tout comme lui. Qu'il ne remarque pas que Pat est légèrement différent.

Ensemble, ils font les quatre cent coups. Il faut dire que Pat ne manque pas d'idée il est toujours prêt à s'amuser, au détriment des autres habitants du parc s'il le faut. Les pigeons, les canards et le chien font les frais de leurs jeux et ils n'apprécient pas tellement.

Alors forcément, exaspérés, tous tentent d'expliquer à Cyril la vraie nature de son ami. Le jeune lecteur, lui, a tout de suite repéré que Pat n'est pas un écureuil, sa queue de rat est subtilement mise en évidence dans l'image (elle dépasse du gobelet sous le quel Pat s'est caché, il la tient entre ses pattes pour mimer un volant, elle n'emplit pas l'espace de la page comme celle, très touffue, de son ami quand ils sont face à face)

 

 

Lire la suite...

mercredi, novembre 7 2018

Les voisins sauvages

Les voisins sauvages, Ulrika Kestere, l'étagère du bas, 14€

Trois carottes, c'est le prix que Lapin a payé pour sa maison à la campagne. Pas donné pour un petit lapin, mais il est tellement heureux d'emménager dans sa bicoque lilas entouré de buissons. Un petit havre de paix.

Seulement alors qu'il vient s'installer, il découvre quatre fauves qui prennent leurs aises dans le jardin.

Ils boivent l'eau de la fontaine, font leur griffe sur les arbres, courent partout, de vrais sauvages. Et pas moyen d'engager le dialogue, ils n'ont aucun sens de la propriété, et ne savent même pas ce qu'est un loyer.

Dépité, Lapin s'enferme chez lui et cherche une solution.

Lire la suite...

Dans la rue/ Dans la ville

Dans la rue et Dans la ville, Tineke Meirink, le diplodocus, 13€90

L'illustratrice Hollandaise Tineke Meirink pose son regard sur l'environnement urbain et laisse s'exprimer son imagination.

Toutes sortes de créatures, humains, animaux ou objets peuvent prendre forme à partir des images qui nous entourent.

Cette plaque d'égout ne ressemble-t-elle pas à un escargot ? Et cette fissure, on dirait des vagues, non? Quant à ces briques, aucun doute, elles font un escalier parfait!

En ajoutant une forme par-ci, un peu de couleur par-là, Tineke Meirink donne à voir l'invisible, la petite touche de poésie qui se cache dans le quotidien.

Lire la suite...

mercredi, octobre 31 2018

Les filles

Les filles, Agnes Rosenstiehl, la ville brûle, 14€

La première édition date de 1976, aux très militantes éditions des femmes. J'en possède un exemplaire, que je garde précieusement, malgré son piteux état (il a été très aimé donc très lu chez moi), que je présente régulièrement en formation où il fait généralement débat. Pour tout dire, dans mes cours destinés à de futurs éducateurs de jeunes enfants, je le réserve aux troisièmes années: il réclame une certaine maturité.

Régulièrement, quand je le présente, on me dit "ça date, aujourd'hui, ça ne passerait plus". A chaque fois j'acquiesce et déplorant le puritanisme actuel, oui, le vent de liberté qui soufflait sur la littérature jeunesse dans les années 70 s'est bien essoufflé, de nos jours on voit des livres faire l'objet de tentatives de censure pour moins que ça.

Peut-on s'en satisfaire? Je ne le pense pas. Et, par bonheur, les éditions la ville brûle, tout aussi engagée que l'étaient les éditions des femmes, ont décidé de rééditer ce livre, aux côtés de deux autres albums de la même autrice.

Le décor est planté, parlons maintenant de l'album.

Lire la suite...

- page 2 de 64 -