Littérature enfantine

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi, juin 10 2017

Bébé va au marché

Bebe_va_au_marche.jpgBébé va au marché, Atinuke, Angela Brooksbank, éditions des éléphants, 14€

En fait, c'est surtout maman qui va au marché. Bébé, lui, est confortablement installé sur son dos. Et pendant que Maman fait les courses, lui, l'air de rien, il se livre à ce numéro de charme dont les bambins ont le secret. Il ouvre de grands yeux curieux sur tout ce qui l'entoure et les marchands n'y sont pas indifférents. Si bien que Madame Ade lui donne 6 bananes. Il en mange une en douce et met les autres dans le panier, sur la tête de sa maman, qui ne remarque rien e poursuit son chemin.

Un peu plus loin, c'est 5 oranges juteuses qui lui sont offertes. Il en déguste une. Et les autres? Hop, dans le panier.

Il va ensuite recevoir 4 gâteaux, 3 épis de maïs et ainsi de suite.

Lire la suite...

mercredi, juin 7 2017

Ma cabane de feuilles

ma_cabane_de_feuille_Soya_litterature_enfantine.jpgMa cabane de feuilles, Akiko Hayashi, Kiyoshi Soya, école des loisirs, 7€

Aya joue dans le jardin quand, ploc, une goutte. Et puis une deuxième.
Alors elle s'installe dans sa petite cabane de feuille, bien à l'abri, pour laisser passer l'averse.

Rapidement, la voilà rejointe par une mante religieuse.

Bon, c'est pas qu'elle ait peur la petite Aya mais quand même, elle préférerait que la mante ne la regarde pas trop, il faut avouer que, même si elle est plutôt souriante, c'est quand même un insecte un peu impressionnant.

La pluie continue et arrive un grand papillon blanc. Puis un scarabée.

Aya salue chaque nouveau venu, l'abri est accueillant pour tous.

Lire la suite...

mardi, juin 6 2017

Le défi des enfants bilingues, grandir et vivre en parlant plusieurs langues

couvertureBarbara Abdelilah-Bauer tord le coup aux idées reçues sur le bilinguisme ("ça entraîne des difficultés dans l'apprentissage de l'écriture, de la lecture, ça abîme la langue française" etc...) et prône le développement d'un bilinguisme positif. Elle dresse un portrait des conséquences du bilinguisme sur le développement du cerveau de l'enfant, sur la perception qu'il en a, sans omettre les difficultés qui peuvent apparaître. En reprenant les mécanismes du langage, le "devenir bilingue" et ses différentes catégorisations, le bilinguisme au quotidien sont autant de thèmes abordés par Barbara.

Sa citation introductive "Autant de langues vous parlez, autant de fois vous êtes un être humain" (Europe centrale) résume parfaitement ma vision sur ce sujet.

Lire la suite...

samedi, juin 3 2017

Mon enfant de la terre

mon_enfant_de_la_terre.jpgMon enfant de la terre, France Quatrome, Sandrine Bonini, éditions les éléphants, 14€

Tout autour de la terre les enfants s'endorment accompagnés par la voix, le regard ou les bras rassurants d'un adulte.
Les sens encore en éveil, juste avant de se laisser aller au sommeil, les bébés écoutent, regardent, intrigués, le monde qui les entoure.

Dans la neige au Groenland, c'est le soleil qui s'en va qui étonne l'enfant, en Australie, c'est le chien qui aboie.

Et toujours, une maman ou un papa rassure et apaise.

Lire la suite...

mercredi, mai 31 2017

A chacun son chat

a_chacun_son_chat.jpgA chacun son chat, Brendan Wenzel, Kaléidoscope, 13€

Oui, à chacun son chat et surtout, à chacun sa vision des choses.

De pages en pages, le chat vagabonde. Il croise tour à tour un enfant, un chien, un renard... Et à chaque fois, l'image nous donne à voir le chat dans les yeux de son interlocuteur. Pour le chien, il est famélique, pour le renard qui le course, bien dodu, pour le poisson, il est une forme vague, tellement grosse qu'on n'en distingue presque que les yeux.

Outre les variations de cadrage (vue plongeante à travers les yeux de l'oiseau ou très gros plan pour la puce), la technique d'illustration change. Papiers collés, gouache, crayons de couleur etc...

Lire la suite...

vendredi, mai 26 2017

Poto le chien

poto_prigent.jpgPoto le chien, Andrée Prigent, Didier jeunesse, 13€10

Il y a quelque chose de délicieusement désuet dès la couverture. La première page le confirme. On est sur une place de village, le genre d'endroit où tout le monde se connaît, les bonnes gens ici, aiment leur tranquillité.

Alors, quand un pauvre chien est abandonné, attaché à un poteau, ses aboiements déclenchent la foudre des villageois. Charcutière, épicière, jardinier se mettent à hurler à leur fenêtre. Tous, sauf un. Marcel. Il a détaché le chien et l'a baptisé Poto. Et l'amitié est née.

Mais si les braves gens n'aiment pas que l'on aboie sous leurs fenêtres, ils n'aiment pas non plus être témoins de la liberté que s'offre un chien amoureux.

Quand il fugue une nuit pour rejoindre sa Pepette, c'est sous les menaces des habitants qu'il revient. On lui prédit les pire choses. Marcel sera fâché, il va le tondre comme un mouton ou pire, le remplacer par un âne. La bienveillance n'est pas de mise, au point que le pauvre Poto s'inquiète et se met à douter, et si c'était vrai? Si Marcel ne lui pardonnait pas sa joyeuse escapade?

Mais Marcel, qui est d'ailleurs le seul personnage à être désigné par son prénom et non par sa profession, n'est pas comme tous ces notables. S'il a détaché la laisse de Poto ce n'est certainement pas pour le maintenir dans une prison affective, il a l'indulgence des pères qui voient s'éloigner leurs enfants.

Lire la suite...

lundi, mai 22 2017

Y a-t-il une vie avant l'adolescence?

couverture

Avec la participation de Maurice BERGER, Marie-Laure CADART, Olivier CHEVRIER, Michel DELAGE, Bernard GUZNICZAK, Murielle HENRY,Christelle HUMBLOT, Christian LECLERC, Philip NIELSEN, Hélène ROMANO,Jonathan RUPPY, Karen SADLIER, Anne TURSZ, Lucile VALLET, Mael VIRAT, Dominique YOUF

Collection: Les cahiers dynamiques

Editions: Erès

Prix: 12.50€

J'ai choisi pour ce billet un sujet pas très gai, celui de la maltraitance. Mais il est de notre devoir de s'en informer, que ce soit pour être vigilant dans notre vie quotidienne en tant que parent, membre d'une famille, voisin ou dans notre rôle de prévention de travailleur social.

Sans tomber dans la ridicule étiquette de repérage de la délinquance dès le plus jeune âge (CF le collectif «pas de zéro de conduite»*) , mais en surfant sur le « tout se joue avant 6 ans » (Fitzhugh Dodson), le constat est établi que bien des difficultés rencontrées avec les adolescents en conflit avec la loi, trouvent leur origine dans l’enfance. Postulat qui n’induit pas que toute enfance « perturbée » engendrerait de la délinquance bien entendu.

 

Lire la suite...

samedi, mai 20 2017

Tu m'attraperas pas!

tu_m__attraperas_pas.jpgTu m'attraperas pas! Thimoty Knapman, Simona Ciraolo, pastel, 13€

Quelle véloce petite souris, on n'a même pas le temps de la suivre du regard que déjà, elle est de l'autre coté de la page. Et elle est bien consciente de sa rapidité, ce qui la rend taquine avec Tom, le vieux chat. Elle lui file entre les pattes, le nargue jusque sous ses moustaches et se moque de lui.
Le pauvre est courroucé aux possible et rapidement c'est pour lui qu'on se prend de sympathie, même s'il est le prédateur.

La petite Jackie veut rapidement se confronter à plus fort, elle file dans les champs où elle rencontre le renard. Rusé le renard? Pas tant que ça, la souris lui échappe aussi. Suit une confrontation avec le loup puis l'ours. Jackie, crâneuse, leur fait des pieds de nez et toujours s'échappe en se vantant.

Lire la suite...

mercredi, mai 10 2017

Les actus

J'aspirale_81.jpgi un peu la tête sous l'eau en ce moment, difficile de trouver le temps pour faire des billets.

J'en profite donc pour vous faire part de mes actus.

Au chapitre publications, dans le dernier n° de la revue Spirale, j'ai co-signé un article avec ma collègue Séverine Gaudré dont le titre est "différentes représentations de la fratries dans la littérature jeunesse". Vous pouvez le consulter en ligne sur le site cairn

Voilà sa présentation:

La fratrie est un sujet très souvent abordé par la littérature jeunesse : parents et professionnels se tournent volontiers vers les livres pour accompagner leurs aînés dans cette aventure. Dans cette abondance, certains albums sortent du lot. Ce sont ceux qui, par leurs qualités littéraires et graphiques, laissent aux jeunes lecteurs leur place de sujets qui ne demandent qu'à être acteurs de leur propre vie.

Lire la suite...

samedi, mai 6 2017

Bof...

bof_delacroix_litterature_enfantine.jpgBof... Clothilde Delacroix, talents hauts, 12€

Tiens, on la connaît cette petite lapine là. Elle nous avait déjà bien fait rire dans gros mensonge. Et sa mère, à la mine tellement expressive aussi.

Aujourd'hui, c'est pas la grosse patate. Dès le réveil, alors que sa mère pète la forme, la mouflette se montre maussade. C'est pas qu'elle affirme que ça va pas, hein. Mais son unique réponse à chaque proposition de sa mère ne laisse pas beaucoup de place au doute. Ce Bof... sans cesse répété inquiète quand même  un peu sa maman. Moi, perso, je me demande si elle serait pas en train de rentrer doucement dans la pré-adolescence, tout simplement (oui, j'ai ce modèle là à la maison, le Bof revient souvent chez moi aussi)

Lire la suite...

- page 2 de 51 -