Littérature enfantine

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi, février 25 2017

Clair comme lune

clair_comme_lune.jpgClair comme lune, Sandra V. Feder, Aimée Sicuro, Didier jeunesse, 13€90

Quand le jour décline, Lola a peur. Cette peur, commune à tant d'enfants, et que l'on retrouve dans maintes d'histoires, Lola la ressent quotidiennement. Elle a mis en place des rituels pour se rassurer: il faut allumer toutes les lumières, pour lutter contre le noir, et, bien sûr, tenir fermement la main de maman.  

La maison est grande  mais chaleureuse, maman est disponible, le chien accompagne la fillette dans tous ses déplacements. Mais cela ne suffit pas. La peur du noir est toujours là. 

Lola n'aime pas que les couleurs s'assombrissent, ce qu'elle aime par-dessus tout c'est le jaune, la couleur du soleil.

Lire la suite...

mercredi, février 22 2017

Chichi Poilu

chichi_poilu_litterature_enfantine.jpgChichi Poilu, Lenia Major, Caroline Ayrault, Maison Eliza, 14€50

C'est l'histoire d'Achille, un jeune lion que sa maman à surnommé Chichi poilu dans sa tendre enfance.
Mais voilà, Achille est sorti de l'enfance, il est maintenant un gros lion, à la crinière impressionnante et au rugissement furieux. Et avec ses attributs sont aussi arrivées les responsabilités. Achille est devenu le roi de sa savane. Il a la carrure et la prestance nécessaire pour l'emploi. Une seule chose cloche. Le surnom. Hors sa mère, pleine de bonne volonté mais fort distraite semble-t-il, n'a de cesse d’appeler son fiston chichi poilu au plus mauvais moment. En pleine négociation avec Boris, l'ours roi de Sibérie par exemple (et voilà le programme "glaçons pour vos mares contre aigrettes de grues pour nos fourrures" remis en cause en raison de l'irrésistible fou-rire de Boris) 

Lire la suite...

vendredi, février 17 2017

Ma sœur, je la déteste!

Ma_soeur_deteste_Davenier_kaleidoscope.jpgMa sœur, je la déteste! Christine Davernier, Kaléidoscope 13€

Ma sœur, c'est la plus douée, la plus gâtée, la plus intelligente, et, bien sûr, la préférée de tous!

La complainte est bien connue, tant la rivalité entre sœurs est habituelle.

Ici, pour une fois, c'est la cadette qui se plaint que son aînée ait les faveurs des adultes. Et, il faut l'avouer on la comprend un peu. Car si le texte, rédigé à la première personne, ne nous donne pas d'explication à cette jalousie de la fillette, l'image, elle donne quelques clefs.

Déjà, elle est habillée à l'identique de sa grande sœur, perso j'y vois une raison d'agacement légitime. Et quand elles reçoivent chacune une poupée en cadeau, elles ne sont pas en tous points semblables, regardez plutôt: 

Lire la suite...

lundi, février 13 2017

Nos enfants, ces petits philosophes. Partager avec eux leurs grandes questions sur la vie. Nicole Prieur et Isabelle Gravillon

couvertureNos enfants, ces petits philosophes.Partager avec eux leurs grandes questions sur la vie.

Collection Questions de parents

Éditions Albin Michel

Prix : 13.90€


« Chacun, parce qu’il pense, est seul responsable de la sagesse ou de la folie de sa vie » nous disait Platon. 

La philosophie peut être considérée comme un lien vers la sagesse, une lutte contre le phénomène « mouton » qui pousse à suivre plutôt qu’à réfléchir, une ouverture vers une citoyenneté plus active.

Lire la suite...

samedi, février 11 2017

Tout le monde t'attend!

tout_le_monde_t__attend.jpgTout le monde t'attend! Jean-Marc Létang, Charlotte Mollet, Didier jeunesse 16€

C'est une famille bien impatiente: Tout le monde est dans l'attente. Une famille de drôles de petits bonshommes, avec des visages en empruntes digitales, comme pour dire à la fois sur ressemblance et leur singularité. Ils sont tonton, cousin, tata papi et tous s'adressent directement à celui qui est tant attendu.

Texte sur la page de gauche, portrait en action de chaque membre de la famille sur la page de droite, l'album nous invite à faire connaissance avec cette famille un peu loufoque.

Lire la suite...

mercredi, février 8 2017

Top 20 des albums à avoir en section de moyens

Après le top 20 de la section des bébés, voilà celui de la section des moyens.

Tous ceux d'entre vous qui ont travaillé dans cette section (ou qui ont un enfant qui a entre deux et trois ans) le savent, c'est un âge qui se caractérise par un besoin de mouvement impressionnant et des attitudes qui peuvent déstabiliser les adultes.

C'est généralement chez les moyens que les livres sont le plus abîmés.

C'est aussi les moyens qui sont les rois pour nous laisser en plan au milieu de la lecture, décidant brusquement d'aller jouer plus loin ou de se mettre en mouvement, dans un besoin de motricité qui nous laisse perplexe.

Dans leur désir d'autonomie, ils veulent souvent regarder les livres tout seul (parfois au cri de "MOI TOUT SEEEEUL" quand on leur propose notre aide pour tourner les pages par exemple) mais leur motricité est encore un peu maladroite.

Souvent ils aiment les livres vite lus, les livres qui font échos à leur soif de déplacement (gros succès des livres sur les engins à cet âge là), des livres qui leur donnent envie de bouger.
Paradoxalement, ils sont parfois capables d'écouter les histoires longues et nous surprennent souvent par leur capacité de concentration (surtout en fin d'année, il faut le dire).

Ils restent des lecteurs de l'image étonnamment performants et peuvent parfois rester de longues minutes à scruter une illustration (et ils y voient en général plein de détails qui nous avaient échappés)

Dans cette sélection, il y a donc des livres solides (entendez par là, aux pages cartonnés), des livres qui déménagent, des imagiers mais aussi des histoires plus longues. Et bien sûr, des comptines, il n'y a pas d'âge pour chanter.

  • entre imagiers et premier récits

potirons_et_cornichons.jpegPotirons et cornichons

Des légumes comme on les voit trop rarement, photographiés directement dans le potager. 




vroum_vroum.jpegVroum!vroum!

Du trotteur à l'avion, en passant par la trottinette, tous les modes de transport qui font rêver les petits (et les grands) sont présentés dans ce livre à cache.

.

.

du_bruit_dans_l__art.pngDu bruit dans l'art

Associer des œuvres d'art à des onomatopées, pari osé mais réussi, qui fait de cet album une belle initiation au grand art.





ma_voiture_litterature_enfantine.jpegMa voiture

Sam aime sa voiture. D'ailleurs, il nous la montre sous toutes ses coutures, au point qu'on est presque dans un premier documentaire pour les tout petits.



saute.jpegSaute

Je reconnais que ce n'est pas le livre idéal pour calmer une section de moyens en ébullition, mais il correspond remarquablement bien à leur besoin de motricité.




une_histoire_qui_Gilles_Bachelet_seuil_jeunesse.jpg Une histoire qui...
Répétitions, musicalité du texte, indices qui permettent d'anticiper sur la suite du récit, quelques références adaptées aux enfants et une touche d'humour et de loufoquerie juste bien dosée, font le succès de cet album.






moi_grand_toi_petit.jpgMoi grand, toi petit

Un album qui se présente comme un jeu de contraire mais qui cache plein de petites histoires et montre une relation parent/enfant pleine de tendresse.

Lire la suite...

samedi, février 4 2017

Le chat qui est chien

le_chat_chien_litterature_enfantine.jpgLe chat qui est chien, Alex Cousseau, Charles Dutertre, Rouergue

Dans le pays de tout-reste-à-sa-place, chaque saison a sa couleur, chaque chose a un nom et on appelle un chat un chat sans se poser de question.

Mais, même dans le pays de tout-reste-à-sa-place, il arrive, de temps en temps, que quelqu'un ne se sente pas tout à fait ce à quoi il ressemble. Car cela arrive partout.

Dans ce pays où tout est si bien rangé, le chat qui est chien se sent perdu, il s'isole. Près de la rivière, il observe sans le reconnaître son reflet. C'est là qu'il rencontre un roi. Lui aussi est perplexe face à l'image que lui renvoie la rivière. C'est que, malgré la couronne et la moustache, il ne se sent pas roi.

Lire la suite...

lundi, janvier 30 2017

Bébé, dis-moi pourquoi tu pleures. Jacky Israël

2829.jpgBébé, dis-moi pourquoi tu pleures. Jacky Israël,

Collection 1001 bébés dirigée par Patrick Ben Soussan, éditions Erès. 15€

Préface de Véronique Abadie (professeur faculté Paris-Descartes Service de pédiatrie générale Hôpital Necker Enfants Malades), postface de Bernard Golse ( pédopsychiatre, professeur des universités – praticien hospitalier de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent à l'université Paris Descartes, chef du service de pédopsychiatrie de l'hôpital Necker-Enfants malades et psychanalyste).

« Il est un rêve, le premier au Panthéon des illusions et des espoirs des parents, l'essentiel objet de leurs désirs : faire en sorte que leur bébé, jamais, ne pleure ».

Le bébé humain est, parmi les mammifères, l’être le plus immature à la naissance, il lui faudra des mois, des années pour se développer complètement.

Ce nouveau-né, qui vient de vivre l’un des plus gros traumatismes de sa vie en passant de la vie in-utéro à l’environnement extérieur, va devoir trouver des stratégies pour s’adapter et se faire comprendre. Pour cela, le bébé va créer du lien avec ce et ceux qui l’entourent pour ensuite pouvoir en créer avec lui-même.

Lire la suite...

samedi, janvier 28 2017

Top 20 des albums à avoir en section de bébés

Au moment de passer sa commande pour une ouverture de crèche, une éducatrice de jeunes enfants vient de me contacter pour savoir quels sont, selon moi, les livres qu'il faut absolument avoir dans une section de bébés.

Restriction budgétaire oblige, elle me demande de limiter à une vingtaine de titres. J'ai pensé que cette liste pouvait intéresser aussi d'autres personnes alors je vous la met en ligne, je ferais prochainement un top 20 pour les sections de moyens puis de grands.

Contrairement à une idée reçue, je ne privilégie pas forcément les albums cartonnés dans la section des bébés. Et ce n'est généralement pas chez les bébés que les livres sont le plus abîmés: on est plus nombreux pour s'occuper d'eux, ils font des siestes échelonnées donc sont parfois moins nombreux dans la section, en début d'année ils ne se déplacent pas ou peu et ne vont donc pas aller chercher des livres sans qu'un adulte ne soit disponible pour les accompagner dans cette découverte, bref, les conditions sont réunies pour leur proposer des livres en papier.

D'autre part, si on trouve généralement des imagiers chez les bébés, il ne faut pas hésiter à leur proposer aussi des histoires, ils sont très sensibles à la langue écrite et, à défaut d'en comprendre totalement le sens, ils aiment déjà les histoires. Les chansons et comptines ont, bien entendu, toute leur place chez les plus jeunes.

  • Des imagiers, avec ou sans texte

printemps.jpgPrintemps, été (p'tit land art) 

Les saisons mais aussi les formes ou les couleurs sont explorés dans ces petits albums cartonnés, qui mettent la nature en scène avec poésie.

.

.

.

l__art_des_bebes.jpeg L'art des bébés 

On n'est jamais trop jeune pour apprécier l'art! Dans cet album sans texte, des œuvres en noir et blanc sont joliment reproduite en jouant sur le mat de la page qui contraste avec le vernis du noir.



beaucoup_de_beaux_bebes.jpegBeaucoup de beaux bébés

Tout petits déjà, les bébés aiment à regarder des visages, à découvrir les autres. Cartonné ou en papier, ce livre est une star des crèches depuis des décennies.




la_boite_a_images.jpegLa boite à image

Un coffret de quatre petits albums sans texte, aux images étonnantes que les bébés ont autant de plaisir à manipuler qu'à regarder.




un_imagier_pour_jouer.jpegImagier pour jouer

Un livre paravent où quelques touches de couleur franches viennent éclairer les pages en noir et blanc et qui s'explore autant avec les mains qu'avec les yeux.

.

.

.

j__aime_bastien_l__agrume.jpgJ'aime

Des p'tits trous dans les quel un peut glisser un petit doigt, des ronds colorés qui prennent sens en fonction de leur couleur, avec une grande économie de moyens cet album à portant une force évocatrice rare.

Lire la suite...

mercredi, janvier 25 2017

Henri est en retard

henri_retard_adrien_albert.jpgHenri est en retard, Adrien Albert, école des loisirs, 12€70

C'est souvent comme ça avec les albums d'Adrien Albert. On part d'une situation quotidienne, très ancrée dans le réel, qui nous donne la sensation qu'on l'a déjà vécue. Et puis on fait un petit pas de côté, et la courbe du récit dévie. Un tout petit grain d'absurdité est venu se glisser dans l'histoire et, de façon imperceptible d'abord, on a basculé du réel au merveilleux.

Aujourd'hui, papa et maman sont malades. Nez rougis, mouchoirs en papier qui traînent autour du lit, pas de doute, la situation sent le vécu. Ils ne peuvent donc pas amener Henri à l'école.

Mais le gamin ne l'entend pas de cette oreille, au téléphone il enjoint son grand-père de venir le chercher. Grand-père qui rapplique à peine le téléphone raccroché.

Vous l'avez senti? Le petit pas de côté qui va faire passer le récit du quotidien au n'importe quoi, vous l'avez vu, juste là?

Cette petite faille dans l'espace-temps, qui permet au grand-père de se pointer dans la seconde, est mise en valeur par le découpage des pages en vignettes qui donne son rythme à l'histoire.

Lire la suite...

- page 1 de 48